plan du site
ADVBS
Le plaisir de lire
      autrement

Actualités

Les dernières informations concernant la vie de la Bibliothèque Sonore de Grenoble-Isère
Coups de coeur

Quelques ouvrages anciens à relire
Nouveautés

Les derniers ouvrages enregistrés avec leur résumé écrit et sonore
Site advbs
Rubriques
Littéraires

Nouvelle Rubrique
Téléchargement


Les morsures de l'aube    N°8296
de BENACQUISTA Tonino

Antoine est un parasite professionnel. Il a trouvé, avec son acolyte Bertrand, le moyen de subsister en se retrouvant le spécialiste de tous les cocktails parisiens. An cours d’une de ces soirées, ils sont enlevés et on leur propose un étrange marché

Ecouter





Entre le chaperon rouge et le loup, c'est fini
de Katerina Mazetti

Linnea, dix-sept ans, ne s'est pas vraiment remise du suicide de Pia, sa meilleure amie. Elle a bien essayé de se faire de nouvelles copines, mais entre celle qui la suit comme un labrador et celle qui joue la star partout où elle passe, ce n'est pas très brillant. Linnea cherche sa place.
Et obtient finalement quelques réponses pas idiotes du tout, en questionnant tout le monde et n'importe qui, genre son petit frère: "C'est comme un film, tant qu'on n'a pas vu la fin, on ne peut pas savoir de quoi ça parle. Si?" Alors elle envoie tout balader Grâce à sa grand-mère qui lui file un paquet d'argent, Linnea décide de partir en voyage. A la gare de Stockholm elle croise la route de Mark. Un de ces mecs qui bouleversent votre itinéraire. Un de ces loups face auxquels on devient Petit Chaperon rouge.
Ecouter Entre le chaperon et le loup....

80 étés
de Jeanne Herry

Le petit trou était entre mes pieds. Bien au milieu. Et mes pieds pendaient dans le vide. J'étais petite. J'étais grande comme une personne âgée de 6 ans. Ce petit trou était immense à travers lui défilaient des kilomètres de goudron. Petite, j'ai vu la terre d'Afrique, celle d'Afrique noire, celle où habitent des lions. En descendant de l'avion, nous avons pris un taxi, et le trou dans le plancher de ce taxi, ce petit trou que j'ai fixé des yeux pendant des kilomètres de routes africaines, était d'un exotisme étourdissant, hypnotique. [...] Je comprends aujourd'hui que de ces voyages il me reste tout. Mon corps de bébé a été baigné de chaleur tropicale. J'ai fait des pas incertains sur le sable, sous le soleil. J'ai barboté sans frissonner dans l'eau tiède et claire de la mer. J'ai avalé des épices, enflammé mon palais. . Ma grand-mère était antillaise, mon père est cambré et je brunis au soleil. Le tronc des cocotiers et leur grâce de cou de girafe.Le rhum. L'odeur de la canne à sucre coupée. Il me reste cette familiarité-là. Des couleurs, des couleurs. "
Ecouter 80 étés

Les Fêtes religieuses
de Alexandre Astier

Véritable outil pour vivre ensemble, ce guide de culture générale vous invite tout au long de l'année à découvrir et à comprendre les fêtes des différentes religions. De janvier à décembre, chacune est décryptée par un spécialiste en fonction de son origine, de sa signification et de sa pratique.
Un calendrier vous permettra de les repérer au quotidien.
Vous trouverez au total plus de 50 fêtes, chacune présentée ainsi :
date et signification, citation, origines, rituel, symbolique.



Bibliothèque Sonore de Grenoble - Isère
86 Bd Joliot Curie  38600 Fontaine







La Bibliothèque Sonore de Grenoble-Isère est membre de l’Association des Donneurs de Voix, reconnue d’utilité publique, fondée en 1977 par les Lions Clubs

Contacter le webmaster
Contacter la BS Grenoble Isère
Retour haut de page
Retour haut de page
Nouveautés
Louis Pasteur un aventurier de la science                                N° 8459
de André Besson

«Le 28 septembre 1895, à seize heures quarante, Louis Pasteur s'éteint, entouré des siens. Dans sa main crispée, il tient celle de Marie, la femme aimante qui a toujours cru en lui, soutenu ses projets.» De lui, le grand public connaît finalement assez peu de choses, sinon qu'il a découvert le vaccin contre la rage. Cette biographie, écrite à partir de documents inédits, amène le lecteur à pénétrer dans l'intimité d'un homme énigmatique au caractère atypique dont la vie fut en permanence perturbée par les drames d'un destin implacable. Il eut à surmonter successivement le décès de ses proches, notamment la perte de trois de ses filles, avant d'être lui-même frappé d'une hémiplégie qui le priva, à l'âge de quarante-six ans, de l'usage de son bras et de sa jambe gauche. Ces pages émouvantes rendent aussi hommage à Marie, l'épouse, sans l'affection de laquelle il n'aurait jamais pu mener à bien ses recherches et faire face à ses rivaux : ses découvertes révolutionnaires furent souvent combattues par les autorités scientifiques.

Ecouter
L'Ile sous la mer                                                        N° 8444
de Isabel Allende

1770, Saint-Domingue. Zarité - Tété - a 9 ans lorsqu'elle est vendue à Toulouse Valmorain, tout juste débarqué pour prendre la succession de son père, propriétaire terrien mort de la syphilis. Elle découvre la plantation, les champs de canne à sucre et les esclaves, la violence des maîtres, le vaudou… et le désir de liberté. Lorsque Valmorain, réchappé de l'insurrection, parvient à embarquer pour La Nouvelle-Orléans, Tété le suit. Mais la lutte pour la dignité et l'émancipation ne peut être arrêtée... L'Ile sous la mer est autant un beau portrait de femme et une histoire d'amour qu’une fresque historique. Une magnifique ode à la liberté, un hommage à la première révolution d'esclaves de l'histoire.

Ecouter
Loukoum mayonnaise                                                   N° 8463
de Olivier Ka

Je ne suis plus belge ni arabe. Je ne suis plus le petit rayon de soleil de mes grands-parents Knappen, ni le gentil monstre des Askar. Je ne veux plus avoir à choisir entre la tarte aux fruits et les baklawas, entre la mayonnaise et les loukoums, entre ma bonne-maman Léontine et ma téta Faten. Je suis Victor, de père égyptien et de mère belge. Et mes deux familles ont tellement de haine l'une pour l'autre que tout l'amour qu'elles avaient pour moi s'est carbonisé.

Ecouter
Série Noire                                                         N° 8464
de Bertrand Schefer

Pour une fois, c'est le roman qui inspire le fait divers. Ce livre retrace l'histoire du premier grand kidnapping français qui agita le pays en 1960 avant de découvrir qu'il était calqué mot pour mot sur un roman américain de la Série noire ! Un jeune ouvrier, séducteur invétéré, revenu de la guerre d'Algérie et reconverti dans la vente d'électrophones, se jette dans les nuits parisiennes. Il rencontre une jeune reine de beauté danoise qui découvre Paris en traînant aux terrasses de Saint-Germain-des-Prés. Tout bascule lorsqu'un escroc de 39 ans, antisocial viscéral, met la main sur un livre de la Série noire qui le révèle à lui-même. Au gré des rencontres, des voyages entre Copenhague et la Côte d'Azur, ces trois personnages que rien ne destinait à réunir, se retrouvent au coeur de l'affaire la plus retentissante du début des années 1960. S'appuyant sur une enquête approfondie et des documents judiciaires inédits, le livre se déploie comme un roman policier qui peu à peu se déplace sur une autre scène, où la littérature et le cinéma deviennent les vrais protagonistes de l'histoire. On y croise Antonioni au festival de Cannes, Anna Karina, Françoise Sagan, Kenneth Anger, Jean-Jacques Pauvert, Simenon, Histoire d'O et les tournages de Clouzot et de Truffaut. On découvre l'envers du décor de certaines scènes de films. On rencontre le monde des artistes de music-hall, des concours de beauté. On assiste à l'avènement de la puissance des médias. Une investigation palpitante sur les puissances de la fiction et les frontières de plus en plus floues entre la réalité et ses images.

Ecouter
La Révolte                                                             N° 8454
de Clara Dupont Monod


« Sa robe caresse le sol. À cet instant, nous sommes comme les pierres des voûtes, immobiles et sans souffle. Mais ce qui raidit mes frères, ce n’est pas l’indifférence, car ils sont habitués à ne pas être regardés ; ni non plus la solennité de l’entretien - tout ce qui touche à Aliénor est solennel. Non, ce qui nous fige, à cet instant-là, c’est sa voix. Car c’est d’une voix douce, pleine de menaces, que ma mère ordonne d’aller renverser notre père. »
Aliénor d’Aquitaine racontée par son fils Richard Coeur de Lion.

Ecouter
Sur le Chemin d'Assise                                                 N° 8456
de André Weill

Il est des chemins peu connus qui cherchent leurs balises et ne les trouvent que par grâce. Ils contiennent en eux-mêmes assez de hasard, assez de vide, assez de silence, pour que la Lumière s'y faufile. Le chemin d'Assise en est un. De Vézelay jusqu'à la crypte de François, ce chemin use autant les souliers que les préjugés. Car François n'est pas de ce monde. Il n'est même pas au bout du monde. Il est là, chaque matin, au commencement du chemin. Juste là, au bout des chaussures. Jour après jour, pas après pas, le lecteur se fait pèlerin, frère ou sur de toute créature. En ouvrant ces pages, il s'offre à cet Amour qui manque à tout amour et qui rebondit de page en page dans le miroir des mots. Car ce que tu es François dit exactement ce que je suis vraiment. Et c'est Béatitude que de le réaliser. Qu'il en soit ainsi, maintenant !

Ecouter
Les Grands Cimetières sous la Lune                                             N° 8451
de Georges Bernanos

" Le monde est mûr pour toute forme de cruauté, comme pour toute forme de fanatisme ou de superstition ", écrit Bernanos en 1938 au moment de la guerre civile espagnole.

" Georges Bernanos écrit avec son intelligence, avec sa sensibilité d'écorché, avec sa rage et son indestructible espérance. On tient là le mouvement secret de ce chef-d'œuvre, livre d'expiation autant que de dénonciation, de contrition et de refus, une catharsis. "

Michel del Castillo


Romancier, journaliste et pamphlétaire, Georges Bernanos (1888-1948) a dénoncé la tentation des fascismes. Il est notamment l'auteur de Sous le soleil de Satan et de Journal d'un curé de campagne.

Ecouter
Le Rêve Mexicain                                                            N° 8449
de J.M.G. Le Clezio

Au cours du mois de mars 1517, les ambassadeurs de Moctezuma, seigneur de Mexico-Tenochtitlan, accueillent le navire de Hernán Cortès et cette rencontre initie une des plus terribles aventures du monde, qui s'achève par l'abolition de la civilisation indienne du Mexique, de sa pensée, de sa foi, de son art, de son savoir, de ses lois.De ce choc des mondes vont naître des siècles de colonisation, c'est-à-dire, grâce à la force de travail des esclaves et à l'exploitaion des métaux précieux, cette hégémonie de l'Occident sur le reste du monde, qui dure encore aujourd'hui. Alors commence le rêve, comme un doute, comme un regret, qui unit les vainqueurs et les vaincus à la beauté et aux forces secrètes du Mexique. Rêve du soldat Bernal Díaz del Castillo, témoin des derniers instants du règne orgueilleux des Aztèques, rêve de Bernardino de Sahagun devant les ruines de la civilisation et la splendeur des rites et des mythes qui s'effacent. Rêve qui s'achève dans la mort des dernières nations nomades du nord et du nord-ouest, rêve que poursuit Antonin Artaud, jusque dans la Montagne des Signes, au pays des Indiens Tarahumaras. Le rêve mexicain, c'est cette question aussi que notre civilisation actuelle rend plus urgente : qu'aurait été notre monde, s'il n'y avait eu cette destruction, ce silence des peuples indiens ? Si la violence du monde moderne n'avait pas aboli cette magie, cette lumière ?

Ecouter